1.4 Acoustic Meetings
    Acoustic Meetings, le premier album studio (et 1er album acoustique) de Tears Of Hope sort le 5 avril 2012. Il est produit par Samuel Debout (Soundlife) et comporte plusieurs particularités et prises de risques :

    Le choix de la langue anglaise d’abord est, pour Cédric, une facilité d’écriture, la peur de trop se dévoiler dans sa langue maternelle et l’opinion que pour écrire en français sans être ridicule il faut avoir un réel talent, ce qu’il ne pense pas avoir. De plus, il est plus facile de s’exporter dans la langue de Shakespeare.
    Le choix d’enregistrer la totalité de l’album uniquement voix et guitare sans aucun autre instrument est aussi un gros risque mais Acoustic Meetings n’est à l’origine pas destiné au public, les morceaux qui le composent sont des compositions écrites depuis longtemps et Cédric veut les enregistrer pour son usage personnel. Une fois l’album en main il se dit qu’il serait égoïste de sa part de le garder au fond d’un tiroir, alors il le partage gratuitement sur le net. Il est en vente à 4.99 euros sur la boutique du groupe (dans un esprit de soutien).
    Volontairement, on ne retrouve pas le travail perfectionniste que l’on peut entendre sur les morceaux en version All The Band au niveau de la qualité du son. Pour les albums acoustiques le but est d’avoir un son non travaillé et de donner l’impression à l’auditeur que le groupe est dans son salon pour une soirée entre amis sans aucune prétention ni préparation. D’ailleurs, les prises sons, guitares et voix de Cédric sont enregistrées à Montpellier, dans l’appartement de Samuel Debout, au milieu du salon, entre un canapé et un ordinateur. La grammaire anglaise n’est pas respectée à la lettre sur certains textes mais encore une fois cela fait partie du concept Acoustic Meetings : seule l’émotion est importante. (L’équipe Soundlife, Samuel Debout et Morgan Dufour, veillent tout de même à la correction des textes). Les deux seules erreurs de l’album sont le mastering un peu inégal géré par Samuel Debout et la performance talentueuse mais pas dans le ton de l’album de Marine Moreno sur « Poison Me » qui sort un peu du contexte acoustique.
   
                 Un des autres concepts de l’album et non des moindres est que chaque morceau soit en featuring. La première raison de ce choix est tout simplement l’échange car encore une fois, la musique pour Tears Of Hope, se partage sans aucune prétention. La deuxième est qu’à ce moment-là, Cédric se lance au chant, et, timide de nature, il n’ose tout simplement pas chanter en lead. La troisième c’est qu’il rêve de collaborer avec certains artistes dont Nika qui chante sur les morceaux : « We must deal with it » et « Somewhere along the way ». Nika et Cédric se rencontrent pendant la période Furaya où Nika fait de temps en temps la première partie du groupe de hip-hop hardcore. Cédric a tout de suite admiré le courage de la jeune femme qui ouvre pour le groupe en jouant de la pop-folk seule sur scène avec sa guitare et sa voix envoûtante face à un parterre de punks et métaleux en tous genres qui attendent l’arrivée de Furaya. Cédric a immédiatement envie de travailler avec elle et le projet se réalise quelques années plus tard grâce à Acoustic Meetings.
  Vient aussi le temps des retrouvailles avec Maryline Lecomte qui a fait partie de Tears Of Hope dans ses débuts. Ensemble ils enregistrent « They told me » et font le mastering du tout premier morceau « I hope that will pass ».
    Pour « I turn around », le featuring doit être réalisé avec une chanteuse dont Cédric fait la connaissance quelques années auparavant: Fany (Moon On The Groove). Mais elle ne peut faire le déplacement. A la veille de l’enregistrement Cédric n’a toujours pas trouvé de featuring et décide qu’il ne figurera pas sur l’album. C’est sans compter sur le destin qui met Amanda Arnaud sur sa route au détour d’une boulangerie. Il la connait depuis très longtemps mais la croit toujours à Paris en tant que chanteuse de Cabaret. Revenue pour quelques jours, Cédric lui propose de l’accompagner pour ce morceau.
    Pour « Poison Me », Cédric fait appel à Marine Moreno, chanteuse du groupe Lee Be Do dont Max, David et l’ingénieur du son Samuel font également partie (Cédric lui aussi a fait partie un temps très court de ce groupe). Oui, tout est une histoire de famille (ou presque) entre Tears Of Hope, The Goodfellaz, Furaya et Lee Be Do.
    Cédric compose deux interludes originalement nommées « Tears » et « Hope » pour créer une certaine ambiance tout au long de l’album. Le niveau importe peu, le plus important pour lui étant l’émotion. De plus l’interlude « Tears » termine la partie triste tandis que « Hope » clôture la partie plus joyeuse et l’album.
   
« …And the world keeps turning » (interlude plus long) est en featuring avec Colin Vauthier chanteur du groupe Montpelliérain Civil War. Il existe aussi un clip de ce morceau réalisé par Sébastien Mermoz. Il est rare de voir un clip pour un interlude mais Cédric veut mettre en image un de ses textes préférés qui sinon serait passé inaperçu en raison de sa version anglaise. Ce titre dresse un constat ou plutôt un état des lieux du monde dans lequel nous vivons, un thème dont Cédric s’inspire souvent. On peut y entendre les mots de Severn Cullis Suzuki pendant son discours à l’ONU ou encore le discours de Georges W. Bush lorsqu’il s’adresse au monde entier en direct d’une école juste après les attentats du 11 septembre. Un clip mêlant images insoutenables, violences, dictateurs ou tueurs en tous genres, catastrophes et bêtise humaine.
   
Sur « Feel The Tears Of Hope » le featuring n’est pas vocal mais instrumental. Samuel Debout, producteur et ingénieur son de l’album, nous régale de son jeu de guitare hallucinant et de ses goûts d’arrangeur.
    Sur « But I Keep Smiling », là encore le featuring est instrumental et Cédric fait appel à son ami Wilfried Chollet et sa guitare lap-steel (guitare comme celle de Ben Harper). Will sur le premier album Tears Of Hope : une évidence. Comme le dit Cédric, sans Will, Tears Of Hope n’aurait peut-être pas existé.
    « In This Train » est le seul morceau où il n’y a pas réellement de featuring. Kiko, chanteur Narbonnais, doit normalement y chanter en français (une première pour Tears Of Hope), mais il tombe malade le jour de l’enregistrement. On y entend tout de même Amanda Arnaud (featuring sur « I Turn Around ») fredonner sur le refrain.
    Clara Gruber, à ce moment-là choriste de Tears Of Hope, réalise avec brio le featuring sur le dernier morceau de l’album « I Have Hope ».

    La photo de la pochette est prise dans l’immense jardin de leur salle de répétitions par Maxime (Bassiste).
 


1.5 Electric meetings
Electric meetings est le premier ep (7 titres) de Tears of hope qui est pressé, il sort le 30 Mai 2014, à l'occasion un concert est donné à la garenne à Mirepeïsset.
L'ep est composé de tous les morceaux sorti en single depuis 2011 comme On the groundTired to be crushed, Pray now mais aussi de 4 nouveau titres inédits comme My visionIf you were a smile, My alarm clock et It's the only solution (Bleed me).
Réunissant donc tous les line-up de Tears of hope comme Cédric Busque (Chant/Guitare), Maxime Benavent (Basse), David Cebe (Batterie), Michael Riffaut (Guitare), Emilie Morrier (Chœurs) mais aussi tous les anciens membres comme Florian Cattin (Percu), Mustapha Mahdaoui (Percu), Titouan Billon (Piano), Clara Gruber (Choeurs), Wilfried Chollet (Guitare) ainsi que quelques featurings comme HK Hokum et On-X (Pray now), ou encore Quentin Albert (Trompette) et le Freeband sur It's the only solution (Bleed me).

Cet ep est donc enregistré sur plusieurs années avec à la production, Samuel Debout de Soundlife pour On the ground, Tired to be crushed et It's the only solution (Bleed me), Nicolas Barbet de Squat record muzik pour Pray now et SkiZoFoniX Production pour My vision, If you were a smile et My alarm clock. Le mastering est effectué par Overload studio et le pressage en République Tchèque.

L'ep est en vente sur les concerts, le site du groupe et FNAC Perpignan ou Cultura Montpellier ainsi que les plateformes Deezer, Spotify, Google Play, ITunes etc.

C'est donc le premier disque où Cédric Busque s'entoure de musiciens (sa famille) et sûrement pas le dernier.
La première expérience en solo sur le premier album "Acoustic meetings" est révolue, Cédric compte maintenant présenter son projet accompagné, ce qui n’exclue pas un jour un nouvel album seul. Tears of hope a résolument envie d’être accompagné pour montrer le coté énergique des compositions taillées pour les festivals.


Les thèmes abordés 
My vision, parle d'un rêve, un rêve de paix et de fraternité.
Sur If you were a smile, Cédric parle d'une rupture amoureuse vécu et plus globalement d'un manque de sourire de la société. 
My alarm clock évoque la fin d'un rêve, le réveil matin qui sonne et où il se retrouve plongé dans un monde dans lequel il ne se reconnait pas.
It's the only solution (Bleed me) évoque le suicide comme seul solution, la mort n'étant pas une fin mais plutôt le début de quelque chose de meilleur pour le compositeur.
Dans Pray now, il est question de prière, peut-être pas au sens propre du terme mais en tout cas la seule chose qui nous reste à faire pour ce monde qui tombe en lambeau et notre fatalité à regarder ce spectacle impatiemment.
On the ground traite le thème de la pauvreté et du seul remède que Tears of hope peu apporter: oublier le temps d'une danse.
Sur Tired to be crushed, c'est le mal être de l'auteur dans une société oppressante qui a abordé mais aussi un beau message de fraternité.


Une des particularités de cet ep c'est qu'il existe un clip pour chaque morceaux excepté My vision et It's the only solution (Bleed me).
L'artwork est réalisé par Céline Farges.


1.6 Biggz General (Petit fils de Bob Marley)
    Tears Of Hope est aussi le groupe officiel de la tournée française 2013 de Biggz General, le petit-fils de Bob Marley. Tears Of Hope s’occupe des premières parties ainsi que l’instrumental de Biggz sur scène.
 

1.7 Pray now
    Ce morceau  est composé par Cédric bien avant le début de Tears Of Hope. A l’époque beat-maker du R.A.R. Crew, l’instrumental est destiné au groupe de rap. Quelques années plus tard, restée inutilisée, Cédric écrit des paroles puis le morceau tombe encore dans l’oubli jusqu’au jour où il fait la rencontre de On-X (alors petit ami de Missy, ex-manager du groupe). Après quelques discussions Cédric lui propose de ressortir la chanson du tiroir. On-X écrit son couplet.
    Cédric contacte HK Hokum avec qui il a déjà travaillé et dont le premier E.P sort peu de temps après. Ce dernier accepte le featuring avec joie. La semaine suivante le morceau est enregistré à Montséret dans le studio de Squat Record Muzik. Ce qui donne aussi l’occasion de rencontrer Nicolas (Sarkouz1) qui améliore le son en remplaçant quelques basses par des basses plus lourdes et qui ajoute quelques effets sonores.
    Concernant le clip c’est une longue aventure semée d’embuches. Tears Of Hope essaye 4 réalisateurs avant de trouver le bon : Oreil. Le clip doit être joué par une actrice mais par manque de temps, Tears Of Hope se retrouve à moins d’une semaine de la sortie du clip sans réalisateur. Cédric et Maxime, alors acteurs dans la série « L’Indésirable Actu », croisent Oreil lors d’une rencontre cinématographique. Celui-ci se propose pour ce travail quand 3 jours après il se blesse gravement remettant en cause le tournage. Finalement Oreil décide d’utiliser quelques rushs inutilisés de l’un de ses courts-métrages pour réaliser le clip Pray Now. Plus tard, ce morceau sortira sur l'ep "Electric meetings" en mai 2014.



1.8 SkiZoFoniX production
    SkiZoFoniX Production est créé en 2013 avec pour but la promotion de groupes de musique (enregistrement, mixage et graphisme).
SKIZOPHONIX c'est:
- l’aide à la création, au développement, à l’enregistrement musical, à la promotion et à la production en public de groupes de musique dans le département de l’Aude, la région Languedoc Roussillon, ainsi qu’au niveau national et international.
- l’aide à l’acquisition des moyens techniques et vestimentaires nécessaires à la composition musicale et à la prestation scénique des groupes de musique.
- l’aide à la diffusion des groupes (Emissions télévisées, radios, presses, affichages etc…)
- l’aide à l’organisation et à la négociation de concerts ou à la participation des groupes musicaux et à toutes les activités musicales ou en rapport avec la musique.
- l’aide à la gestion financière des groupes musicaux.
- l’aide au management des groupes musicaux.
- Les membres musiciens, compositeurs et/ou interprètes, chanteurs de l’association « SKIZOPHONIX PROD » peuvent se produire en public, (concerts, animations musicales et dans diverses manifestations festives) en effectuant des formations entre eux de musiciens et chanteurs autres que celle des groupes auxquels ils appartiennent. Ces formations musicales sont adaptées à l’événement où ils se produiront. http://skizofonixproducti.wix.com/skizofonix



1.9 Gambeat
    La rencontre avec Gambeat (Bassiste de Manu Chao) se fait pendant l’été 2013. Lors d’un repas chez lui, rendez-vous est pris pour enregistrer le prochain album du groupe « Sem’anza » l’année d’après. Gambeat devient, pour cet album, le producteur et directeur artistique de Tears of hope. Il travaille avec le groupe en résidence à Narbonne en automne 2014 pour préparer l’album qui est enregistré Octobre/Novembre 2014 à Barcelone dans le studio La Panchita dirigé par Gérard Casajùs (Percussionniste de Manu Chao Radio Bemba et batteur de la Kinky beat).



1.10 Sem'anza
    Sem'anza est le deuxième album de Tears of hope. Et cet album est produit par Gambeat (bassiste de la Ventura, groupe accompagnant Manu Chao).
Enregistré le 26 Octobre 2014 à Barcelone au studio La Panchita par Gerard Casajùs (ex Radio Bemba et La Kinky beat), il sort le 03 Octobre 2015. A l'occasion un concert est donné au club le DB à Narbonne avec Les Sols cirés et le groupe espagnol Amaika.

L'album est composé de douze morceaux dont 9 nouveau titres inédits figure sur cet album comme Je survole la vie, La ronde de la vie, L'indifférence, I shout to the moon, Get up, War blood shots death & crys, October day, The man without a soul et A little bit of. 3 chansons se trouvait sur le premier album Acoustic meetings et qui ont été revisité pour l'occasion avec des sonorités totalement différente, comme I turn around, I hope that will pass et Feel the Tears of hope.
Le line-up de Tears of hope pour cet album se compose de Cédric Busque (Chant/Guitare), Maxime Benavent (Basse), David Cebe (Batterie), Michael Riffaut (Guitare). On retrouve également sur quelques morceaux la voix en choeurs du producteur Gambeat, les percussions de Gerard Casajùs, quelques cuivres mais aussi la participation vocale des frères Léo et Kachafaz (Chanteurs de Che Sudaka) sur le morceau "War, blood, shots, death & crys".

Le mastering est effectué par Yves Roussel.

Les thèmes abordés 
Je survole la vie, parle d'une relation amoureuse qui n'arrive pas se projeter et règles tout soucis et évite les sujets houleux par le sexe.
Sur La ronde de la vie, Cédric parle d'un tout petit homme amoureux d'une grande fille, tellement grande qu'elle ne le voit pas. 
L'indifférence évoque le maux le plus répandu de la société. Je ne vois rien, je ne dis rien, je n'entends rien.
I shout to the moon évoque, sujets de prédilection, le "mal-confort" dans la société actuelle, l'envie de s'échapper dans les étoiles, mais aussi la prise de conscience que les choses sont faites ainsi, nul besoin de se résigner, l'obligation de faire face et de le faire avec coeur.
Dans Get up, il est question de différence de point de vue, le chômeur rebelle, le pauvre travailleur, les hauts dirigeants et l'argent qui régit le monde.
War, blood, shots, death & crys traite le thème de la stupidité des guerres, cette envie insatiable de toujours plus au gré de n'importe quoi. Pour ce morceau, Tears of hope est rejoint par les frères Leo et Kachafaz (chanteurs de Che Sudaka).
October day, est un morceau écrit par Maxime Benavent (basse) pour sa fille. Il y explique au travers de la voix de Cédric, son amertume de ne pas avoir de voix pour lui chanter son amour. Au milieu de la chanson, on peut y entendre la voix parler de Max, lisant une lettre à sa fille.
Sur The man without a soul, c'est le mal être qui est abordé. Un homme sans âme. Ni beau ni riche, ne ressentent pas la douleur ni l'amour. Terrifié de ses semblables et qui s'enferme peu a peu dans le mutisme et l'envie de partir.

Sur A little bit of, il est question de toutes les petites choses insignifiantes qui font que le bonheur est un jeu d'enfants.

L'artwork est réalisé par Maxime Benavent.

 
II PRINCIPAUX MEMBRES ET ENREGISTREMENTS
2.1 Membres actuels
    Cédric Busque, auteur/compositeur/chanteur/guitariste (depuis 2011), fondateur
 
2.2 Enregistrements
2011:
Première version de « I hope that will pass » (non masterisé) en tant que première démo du duo
  •  Cédric Busque - Guitare rythmique et mélodique, Chant
  • Maryline Lecomte - Chant
 
2011:
« 
On the ground » premier morceau en version All The Band        
  • Cédric Busque – Chant, Guitare rythmique
  •  David Cebe – Batterie
  •  Maxime Benavent – Basse et chœurs
  •  Titouan Billon – Piano et chœurs
  •  Clara Gruber – Chœurs
  •  Lisa Rochelle – Chœurs
  •  Wilfried Chollet – Guitare mélodique et solo, Chœurs
  •  Mustapha Mahdaoui - Percussions
 
2012:
Acoustic Meetings          
  •  Cédric Busque – Chant, guitare rythmique et mélodique
  •  Samuel Debout – Guitare mélodique et solo
  • Wilfried Chollet – Guitare mélodique et solo
  •  Nika – Chant
  •  Maryline Lecomte – Chant
  • Marine Moreno – Chant
  • Colin Vauthier – Chant
  •  Amanda Arnaud – Chant et chœurs
  •  Clara Gruber - Chant
 
2012:
Tired to be crushed
  •  Cédric Busque – Chant, guitare rythmique et mélodique
  •  David Cebe – Batterie
  • Maxime Benavent  - Basse
  • Titouan Billon – Piano
  • Clara Gruber – Chœurs
  • Mustapha Mahdaoui - Percussions

2013:
Pray now
  • Cédric Busque – Chant, guitare rythmique et mélodique
  • On-X – Chant
  • HK Hokum – Chant
2014:
Electric Meetings          
  •  Cédric Busque – Chant, guitare rythmique et mélodique
  •  Maxime Benavent – Basse
  • Wilfried Chollet – Guitare mélodique et solo
  •  Michael Riffaut – Guitare mélodique et solo
  •  Emilie Morrier – Choeurs
  • David Cebe – Batterie
  • Florian Cattin – Percu
  •  Mustapha Mahdaoui – Percu
  •  Clara Gruber - Choeurs
  • On-X – Chant
  • HK Hokum – Chant
  • Quentin Albert – Trompette
  • Freeband – Cuivres
  • Titouan Billon – Piano
2015:
Sem'anza         
  •  Cédric Busque – Chant, guitare rythmique et mélodique
  •  Maxime Benavent – Basse
  •  Michael Riffaut – Guitare mélodique et solo
  •  Emilie Morrier – Choeurs
  • David Cebe – Batterie
  • Gerard Casajùs – Percus
  • Josep Blanes -- Cuivres
  • Gambeat (Jean-Michel Dercourt) -- Direction artistique
  • Mastering -- Yves Roussel



III DECLARATIONS ET ANECDOTES
Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », etc.
 
  • Sur le morceau « …And the world keeps turning » il est prévu de conclure par un bref passage d’un chant de noël : « Carol of the bells » mais suite à un oubli de dernière minute on ne le retrouve pas sur la version finale. Cédric pensait le faire enregistrer par les élèves de son ancien collège Antoine Faure à Olonzac. Cependant, on peut retrouver un clin d’œil à ce morceau sur la fin de la chanson « My alarm clock » enregistré en 2014.
 
  • Sur l’album Acoustic Meetings sont prévus deux morceaux de plus : « I return at home » qui n’a finalement pas été sélectionné car il ne rentre pas dans les critères de l’acoustique car on y trouve de la basse, de la batterie et une distorsion sur la guitare, il n’a d’ailleurs jamais été joué depuis. L’autre, « Be there for you », n’est à ce moment-là pas au point mais sera surement disponible sur le deuxième album acoustique.
 
  • En même temps que « Tired to be crushed » il est prévu de sortir un autre morceau dans la version All The Band: « It’s the only solution (Bleed me) » mais ce morceau nécessitant une section cuivres,  le groupe fait appel au Freeband de Rennes mais ne peut mixer le tout à temps. Ce titre est présent sur l’ep Electric Meetings sortit en 2014.
 
IV STYLE MUSICAL, INSPIRATION
Cédric tire nombre de ses influences de Manu Chao (tant l’homme que sa musique). Gentleman, Damian Marley font aussi partie de ses inspirations concernant la partie All The Band. Pour ce qui est de la partie acoustique, les influences sont plus tournées vers Angus & Julia Stone, Cocoon ou Mathieu Chedid.
 

V DISCOGRAPHIE
Albums studio
  * 2012:
Acoustic Meetings
  * 2015: Sem'anza

EP
 * 2014:
Electric Meetings

Single
  * 2011:
I hope that will pass
  * 2011: On the ground
  * 2012: Tired to be crushed
  * 2012: ... And the world keeps turning
  * 2013: Pray now
  * 2014: My alarm clock
  * 2014: If you were a smile
  * 2015: Je survole la vie
  * 2016: I shout to the moon
 
VI VIDEOGRAPHIE
VII COMPILATION
  • « Tired to be crushed » présent sur la compilation Broken Balls.
  • « Je survole la vie » présent sur la compilation Rockola vol.4.
  • « I shout to the moon » présent sur la compilation Rockola vol.6.
 
VIII REPRISES

        
      

Cliquez sur votre plateforme favorite 



Prochaine date:
Le 16 Décembre sortie d'un inédit de Tears of Hope: "Whats'going on ?"


 

Le tout dernier album "Sem'anza" est en téléchargement sur Bandcamp
ou en vente physique sur la boutique (et en écoute sur les meilleures plateformes streaming)


 

- Le roman de Cédric Busque "Le jour où j'ai grandi" (Format poche)

Synopsis:
Et si grandir et comprendre était la pire des choses ?
Il était une fois une naissance dans une famille désenchantée.
Chaque jour, Martin perd son regard enfantin et se bat contre ses états d'âme pour ne pas sombrer.
En grandissant, son comportement s'adapte à une froide réalité.
En quête de réponses, il entame un voyage loin de tout ce qu'il a connu à la recherche de sentiments purs, se promettant de revenir grand.

 
 

- Espace membres

Connectez vous ou inscrivez-vous gratuitement en cliquant sur le bouton "Mon compte" en haut à gauche et profitez de tous les avantages

- La dernière vidéo YouTube

- Nouveau clip: No time to play
Voici le tout dernier clip de Tears of Hope "No time to play" feat Flo & Angel de Goulamas'k

(Clip réalisé par Double King Production - Merci à Simon Portante et Messa (R.A.R.))

- Suivez-nous sur Instagram

 

Bientôt un nouveau morceau partagé avec @lapegatina !!! Fier !

Une publication partagée par Tears Of Hope (@tearsofhopeofficiel) le



- Suivez-nous sur Twitter

 



 

- No time to play dans le top 10 de la semaine